Passage au site spécifique : Les États Généraux du Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Éditorial

Le LIEN veille, vous défend et ne baisse pas la garde

Fidèle à son engagement, défendre l’intérêt des patients, et les accompagner dans leurs demandes, les 14 et 15 février 2013 le LIEN tirait déjà la sonnette d’alarme sur les dangers des soins inutiles. Interventions, examens, traitements et parcours non pertinents souvent responsables de souffrances et complications inutiles, et gaspillant environ 50 millions d’euros par an de nos précieuses ressources de santé.
rappel : https://www.allodocteurs.fr/actuali…
En mai 2016, deux membres du LIEN ont publié « trop soigner rend malade » chez Albin Michel, sur le sujet de la sur-médicalisation, dénonçant un système de soins qui fabrique et soigne trop de faux malades,un système qui délaisse la prévention de base pour médicaliser des risques qui pourrait être traités sans médicaments de première intention.
http://www.docteurestcebiennecessai….
Cet ouvrage vient de recevoir le prix « Prescrire » .
http://www.prescrire.org/Fr/150/700…

Dimanche 26 novembre 2017 le JDD, fait un focus sur le sujet des actes chirurgicaux inutiles :
http://www.lejdd.fr/societe/chirurg…

Alors que faire ?
Osez parler avec votre médecin et dialoguer pour être sûr(e) que vous ne serez pas opéré(e) inutilement, par exemple pour une hernie discale, ou une ablation de thyroïde, deux interventions trop souvent inutiles.
et si vous avez un doute, prenez un deuxième avis médical.

Si notre mission est bien de tirer la sonnette d’alarme quand nous repérons des signaux inquiétants, elle est d’abord celle de soutenir les personnes qui s’estiment victimes d’une erreur médicale.
Environ 60 000 personnes décèdent chaque année en France d’erreurs médicales, d’effets indésirables de traitements médicaux ou d’infection nosocomiale . Ce fléau pourrait être la 3e cause de décès dans les pays dits développés. Aidez nous à lutter pour la sécurité des patients et adhérer au LIEN.

L’Association le LIEN vous aide pour vos démarches administratives comme l’accès à un dossier médical ou la rédaction d’une réclamation et dans vos démarches médicales, demande de médiation, comprendre son dossier ; si cela est nécessaire, le LIEN vous aide aussi pour choisir la voie la plus adaptée à votre cas pour obtenir une juste indemnisation de l’ensemble de vos préjudices.
Vous avez besoin d’être accompagné(e) dans vos démarches, vous ne savez pas comment faire ?
appelez et prenez rendez-vous si besoin : 01 40 91 78 04
ou adressez un message sur : reseausante@hotmail.fr

Attention, pour faire une demande en CCI, commission d’indemnisation amiable, vous n’avez pas besoin d’avocat ni d’aide d’association, cependant de nombreuses victimes qui engagent seules leur procédure ou avec leurs proches, ont la déception de voir leur dossier non recevable. Nous ne pouvons que vous recommander de vous faire aider par des spécialistes, car si votre dossier est estimé non recevable par la CCI, la procédure étant amiable, les appels pour rejet du dossier par la commission ne sont pas possibles ; il ne vous restera plus que la voie devant un tribunal.
L’accompagnement par l’association Le LIEN pour optimiser la préparation et présentation du dossier devant une commission régionale amiable d’indemnisation est gratuit pour tout adhérent. En cas de besoin une étude de dossier peut - être réalisée par un médecin conseil de victimes agréé par notre association.
S’il s’agit d’aller devant un tribunal, l’association peut vous aider à choisir un avocat spécialisé dans l’indemnisation des accidents médicaux.
et n’oubliez pas que si vous avez souscrit un contrat de protection juridique, ce contrat peut couvrir tout ou partie de vos frais d’accompagnement à l’expertise, devant la CCI ou devant un tribunal, par un avocat ou un médecin conseil de victime, spécialiste du dommage corporel.

Vaccination, les GAFA s’engagent

Rougeole, comment diagnostiquer ?

https://www.chu-caen.fr/cnrrougeole.html
La maladie débute par des signes respiratoires : fièvre, rhinite, conjonctivite, toux, un énanthème buccal (signe de Koplick, ) et un malaise général.
Le signe de Koplick apparaît en général avant l’éruption cutanée
Ce sont de petites taches blanches ou parfois bleuâtres dans la cavité buccale plus rouge. Puis des boutons rouges ( de type maculo-papules), apparaissent après 2 à 4 jours, d’abord au niveau de la tête et progressivement sur les bras et jambes en quelques jours.
https://www.chu-caen.fr/cnrrougeole.html

Vaccination, Big data et fake news

Vaccin ROR et autisme ? Des chercheurs du Statens Serum Institut et de l’université de Copenhague au Danemark publient une étude dans les Annals of Internal Medicine le 5 mars 2019 ; c’est une nouvelle étude qui démontre que le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) ne joue aucun rôle dans la survenue d’autisme.
20 ans après l’affaire du faux papier scientifique qui a lancé l’idée d’un lien entre le vaccin ROR et l’autisme , la rumeur portée par une fondation américaine antivax court toujours et continue d’instaurer le doute et la méfiance dans les esprits de certains jeunes parents, responsabilité lourde de conséquences quand l’hésitation vaccinale conduit certains de ces parents à ne pas faire vacciner leurs enfants contre une maladie que tous savent pourtant mortelle, la rougeole.
en savoir plus
https://www.francetvinfo.fr/sante/s…

Articles précédents

Mots-clés