Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > Ensemble, luttons contre les risques d’une 4e vague

Article

Ensemble, luttons contre les risques d’une 4e vague

14 juillet

La 4e vague ?
Le président Emmanuel Macron a annoncé une série de mesures lundi 12 juillet. Parmi elles,
1 - l’obligation d’un pass sanitaire dans les bars, restaurants, cinémas, théâtres, musées, trains et avions à partir de début août.
Comment obtenir ce pass sanitaire ?
Il s’obtient soit après une vaccination complète, ( une semaine après la 2e dose)
soit après un test PCR négatif,
soit grâce à un certificat de rétablissement, accordé après une contamination « naturelle » au Covid-19.

Les tests PCR dits « de confort » ne seront plus remboursés à partir du mois d’octobre (sauf prescription médicale).

2 - La vaccination est rendue obligatoire pour tous soignants et les personnes travaillant au contact des personnes fragiles. Des contrôles auront lieu à partir du 15 septembre.

Etendre le pass sanitaire et obliger tous les soignants à se faire vacciner sera-t-il suffisant ? non si l’on regarde ce qui se passe déjà au Royaume Uni et aux Pays Bas.

Le LIEN et France Assos Santé demandent de rendre la vaccination obligatoire pour tous ceux pour qui elle est validée scientifiquement c’est à dire bien au delà des soignants.

Le port du masque doit être maintenu dans tous les lieux clos et transports publics.

Des systèmes de ventilation efficaces devront être mis en place dans les crèches et les écoles puisque les enfants ne pourront être entièrement vaccinés avant l’automne 2021

Nous espérons la fermeture des frontières aux non vaccinés dans le sens des départs et des arrivées ( faut de quoi un isolement strict devra être observé et contrôlé sérieusement).
Les lieux collectifs publics et privés - bars, restaurants, discothèques, transports publics, entreprises, universités - devront être accessibles uniquement aux personnes vaccinées, exception faite aux enfants de moins de 12 ans et aux personnes disposant d’un certificat de rétablissement.

Ce ne sont là que quelques mesures de bon sens pour réduire l’ampleur d’une quatrième vague qui s’annonce plus forte que les autres et essayer d’éviter des morts et des souffrances et un retour à la rupture des parcours de soins dont la déprogrammation atteint tous les autres patients non covid.

Ensemble réduisons les effets de la 4e vague qui devient de plus en plus probable.

Pour résister à la 4e vague, se faire vacciner, faire vacciner ses enfants de plus de 12 ans, ( sauf contre indication médicale) et respecter port de masques et mains propres.
Prudence et respect des gestes barrières.

Claude Rambaud

Tous les articles