Passage au site spécifique : Les États Généraux du Lien

32bis, rue E.-Landrin, 92100 Boulogne Billancourt
01 40 91 78 04

Vous êtes ici : Accueil > Articles > Centre 15 et sécurité des patients

Article

Centre 15 et sécurité des patients

15 mai

Notre ministre de la santé, Agnès Buzyn, annonce un renforcement de la formation des opérateurs téléphonistes, assistants de régulation.
S’agit il en même temps de revoir leur cadre d’intervention ? c’est à dire de poser clairement les limites de leurs fonctions notamment en cas de procédure dite en « mode dégradé » permettant d’assurer la continuité du service sans en avoir les moyens. Ce mode dégradé ne devrait être utilisé qu’en cas de situation exceptionnelle et imprévisible.
Or, trop souvent utilisée en routine et non pas en exception, cette procédure conduit les opérateurs à prendre l’habitude d’ initiatives qui ne relèvent pas de leurs compétences normales.
Clairement ce « mode dégradé » de fonctionnement, qui porte bien son nom, permet d’assurer exceptionnellement un service sans les ressources nécessaires, en l’occurrence sans ressources médicales suffisantes consacrées à la régulation.
Notre avis est que cette formation renforcée devrait s’accompagner d’une réforme du recrutement des postes d’assistants régulateurs dont , d’ors et déjà, plus aucun ne devrait entrer en fonction sans formation préalable. Il serait souhaitable qu’ils soient issus d’un corps soignant, compte tenue de l’expertise nécessaire à l’écoute des appels et des responsabilités élevées qui leur sont confiées de fait.
Après évaluation des besoins réels de chaque centre 15, le renforcement des équipes médicales peut s’imposer afin de mettre fin à l’utilisation du mode dégradé de fonctionnement, hors catastrophe.
Nous recevons de plus en plus de témoignages de patients ayant fait appel au centre 15 et qui s’estiment victimes de retards nuisibles ou de familles mécontentes qui ne peuvent notamment pas obtenir copie de l’enregistrement. Cet enregistrement fait partie du dossier ; cependant attention : si vous engagez une procédure pénale c’est à dire si vous portez plainte auprès du parquet, l’enregistrement sera saisi par le procureur et dès lors l’établissement de santé ne pourra vous le remettre lui - même. Donc un conseil, outre que la plainte pénale n’est pas la voie la meilleure car elle aboutit très très rarement à une condamnation, demandez votre dossier et copie de l’enregistrement directement avant d’engager toute action en justice.
Dans nos documents à télécharger vous trouverez un modèle de lettre à cet effet ; cliquez sur
http://lelien-association.fr/asso/?…
et si vous n’obtenez pas satisfaction, vous pouvez solliciter l’aide du défenseur des droits ou de notre association.

Claude Rambaud

Tous les articles

Mots-clés