Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Éditorial

Patients, parlez avec votre médecin et veillez à votre sécurité

Le LIEN est une association agréée de défense des intérêts des patients.
Notre cœur d’activité est de lutter contre les accidents médicaux et les infections associées aux soins, et vous aider à faire respecter vos droits dans les établissements de santé publics et privés, en établissement pour personnes âgées ou en soins de ville ( cabinets médicaux, infirmiers, dentaires, centres de radiologie, de biologie …) . Nous pouvons vous aider dans vos démarches amiables pour vous faire entendre, adresser une réclamation, déclarer un accident médical ou accéder à votre dossier.
Quelques recommandations pour réduire les risques de complications médicales évitables :

D’abord, ouvrez l’œil et si vous remarquez une anomalie qui vous concerne, soit un acte soit une information inadaptée inscrite dans votre dossier, soit un défaut de surveillance, dites le sans hésiter.
Insistez pour demander la correction d’une fausse information, faire inscrire dans votre dossier une information que vous estimez capitale ( allergies, traitements antérieurs, antécédents, risques connus) toujours avec politesse mais fermeté et ne lâchez pas avant d’avoir obtenu une réponse qui vous parait cohérente. Cela peut vous sauver la vie.
Photographiez vos résultats d’analyses biologiques, comptes rendus de radiologie, interventions et traitements avec votre téléphone portable pour les avoir toujours sur vous en cs de besoin ou d’urgence.
Osez parler avec votre médecin et osez dialoguer pour être sûr(e) que le traitement, l’examen ou l’intervention sont bien nécessaires.
Exigez toujours une information sur les effets indésirables de tel ou tel examen ou traitement. Pesez le pour et le contre, et exprimez votre préférence.

Et surtout n’hésitez pas en cas de doute, à demander un deuxième avis médical, surtout s’il s’agit d’un diagnostic grave ou d’un traitement lourd.
Si vous souhaitez déclarer au ministère de la santé, une situation d’accident médical vécue par vous même ou une personne proche, vous pouvez déclarer sur :
https://signalement.social-sante.go…

Plusieurs milliers de personnes décèdent chaque année en France d’erreurs médicales, d’effets indésirables de traitements médicaux ou d’infection nosocomiale . Ce fléau pourrait être la 3e cause de décès dans les pays dits développés.
Vous pouvez demander une indemnisation des préjudices de soin selon une procédure amiable et gratuit devant la commission régionale d’indemnisation des accidents médicaux, la CCI, ou devant un tribunal.
Attention, pour faire une demande d’indemnisation en CCI, même si vous pouvez le faire seul, de nombreuses victimes ont la déception de voir leur dossier non recevable. Nous ne pouvons que vous recommander de vous faire aider car si votre dossier est estimé non recevable par la CCI, la procédure étant amiable, les appels pour rejet du dossier par la commission ne sont pas possibles ; il ne vous restera plus que la voie contentieuse devant un tribunal. Vous pouvez vous adresser à un avocat quelle que soit la voie choisie.
L’accompagnement par l’association Le LIEN pour optimiser la préparation et présentation du dossier devant une commission régionale amiable d’indemnisation est gratuit pour tout adhérent. En cas de besoin une étude de dossier peut - être réalisée par un médecin conseil de victimes à votre demande.
S’il s’agit d’aller devant un tribunal, l’association peut vous aider à choisir un avocat spécialisé dans l’indemnisation des accidents médicaux.
et n’oubliez pas que si vous avez souscrit un contrat de protection juridique, ce contrat peut couvrir tout ou partie de vos frais d’accompagnement à l’expertise, devant la CCI ou devant un tribunal, par un avocat ou un médecin conseil de victime, spécialiste du dommage corporel. Votre assureur doit être prévenu de votre intention d’engager une demande d’indemnisation avant d’engager vos démarches devant une CCI ou un tribunal.

le défi relevé ? comment allez vous ?

Le week-end approche… et nous nous demandions : Comment allez-vous ? Impatient de boire un verre à nouveau ? Ou est-ce plus facile que vous ne le pensiez de vous en abstenir ? Participez à notre appel à témoignages plus bas !

Quelle que soit la réponse, il paraît opportun à ce stade de faire un petit point de vos souhaits pour l’avenir quand janvier sera révolu. Que voudriez-vous faire alors ? Changer de manière de boire ? Réduire ? Arrêter complètement ? Reprendre normalement ?

Certes, ça peut paraître prématuré de se poser cette question un 16 janvier, et puis c’est déjà pas facile tous les jours, alors on ne va pas en plus devoir se projeter ! Pas d’inquiétude, pas de pression, c’est juste que vous avez déjà accompli un beau bout de chemin en quelques jours, et que cette entreprise peut vous être utile dans votre éventuelle réflexion sur vos manières de boire tout court.

Et c’est aussi utile d’en parler avec vos collègues et amis eux aussi engagés dans le défi. Comparer vos ressentis, partager vos idées et vos envies, ce sont ces éléments d’échanges qui font de Dry January une communauté aussi, et quelle communauté ! Vous y trouverez forcément une personne au moins qui traverse les mêmes aléas, les mêmes questionnements, les mêmes bénéfices que vous. En discuter ça aide véritablement à engager une réflexion sur la suite, sans objectif prédéfini.
On a hâte d’avoir vos ressentis de l’expérience ! Des bénéfices à partager ? Des difficultés et vos techniques pour les surmonter ?

Partagez nous votre témoignage par écrit ou bien par vidéo depuis votre smartphone (1 à 2 minutes max).
On a hâte d’avoir vos ressentis de l’expérience ! Des bénéfices à partager ? Des difficultés et vos techniques pour les surmonter ?
On a hâte d’avoir vos ressentis de l’expérience ! Des bénéfices à partager ? Des difficultés et vos techniques pour les surmonter ?
Partagez nous votre témoignage par écrit ou bien par vidéo depuis votre smartphone (1 à 2 minutes max). adresser à : info@dryjanuary ;fr
Ils seront valorisés auprès de la communauté du défi de janvier

Une année plus saine Témoignages DRyJanuary Outre Manche
Je me sens complet à nouveau
« Je buvais une bouteille de vin par jour. J’étais impatient de voir partir mes invités, ma famille et mes amis pour me retrouver seul avec ma bouteille. J’y pensais toute la journée, ça passait avant tout. J’étais dépassé, terriblement malheureux et désespérément seul. J’ai utilisé cette app et ai rapidement réalisé que j’étais plus dépendant de mes habitudes que de mon vin. Je n’ai pas bu une goutte d’éthanol du mois, enthousiasmé par mes progrès. J’ai perdu 3 kilos, j’utilise mon abonnement à la salle de gym à nouveau et j’utilise mes soirées de manière bien plus productive. Je me sens complet à nouveau. Et c’est reparti en février. Vraiment, je ne peux pas vous dire à quel point ma vie a changé avec votre aide. »
Nous dépensions une somme ÉNORME chaque mois en alcool !
« Je suis quelqu’un qui boit toutes les semaines depuis… je ne sais honnêtement plus depuis quand. Je vais avoir 55 ans et ai une fille de 18 ans, donc sans doute depuis ma grossesse. La différence impressionnante du défi c’est notre compte en banque. En fait, nous dépensons une somme ÉNORME chaque mois en alcool. Nous allons donc devoir sérieusement revoir nos habitudes. »
Vous souhaitez partager votre histoire ? Nous serions ravis de vous lire. Envoyez un e-mail à info@dryjanuary.fr

le défi de janvier, pas tout à fait inutile

https://www.santepubliquefrance.fr/…

extrait
Chiffres clés sur la consommation d’alcool en France métropolitaine
 23,6% des personnes de 18-75 ans dépassaient les repères de consommation en 2017
 11,7 litres par an et par personne de 15 ans et plus
 41 000 décès attribuables à l’alcool par an, dont 30 000 chez les hommes et 11 000 chez
les femmes
 16 000 décès par cancer et 9 900 décès par maladie cardiovasculaire chaque année
 87% des 18-75 ans consomment de l’alcool au moins une fois par an
 26% des 65-75 ans déclarent une consommation quotidienne d’alcool
 13,4% des 18-24 ans déclarent au moins 10 ivresses par an
 10% des 18-75 ans consomment à eux seuls 58% de l’alcool consommé

le défi de janvier, sans alcool, la fête est plus folle

Il n’est jamais trop tard pour rejoindre la communauté de ceux qui relèvent le défi de janvier
https://dryjanuary.fr/relever-le-defi/

et découvrez les excellentes recettes de dryjanuary
https://dryjanuary.fr/recettes-cock…

et pour faire la fête entre copains-copines, essayez la recette boisson à la rhubarbe du chefnini, l’une des moins sucrée
https://www.chefnini.com/eau-de-rhu…

Articles précédents

Mots-clés