Passage au site spécifique : Les États Généraux du Lien

32bis, rue E.-Landrin, 92100 Boulogne Billancourt
01 40 91 78 04

Vous êtes ici : Accueil > Articles > Victimes d’infections ostéo-articulaires graves, la double peine (...)

Article

Victimes d’infections ostéo-articulaires graves, la double peine ?

23 octobre

Parce que le LIEN en avait assez d’entendre la souffrance des patients victimes d’infections graves et « durables » sur fractures, assez d’entendre leur désespoir lorsqu’un ultime spécialiste consulté leur disait « vous arrivez trop tard, on ne peut que vous amputer ! », notre association a contribué à mettre en place en France dès 2008 8 centres de référence inter régionaux pour patients infectés gravement sur le plan osseux. Chaque centre est caractérisé par une équipe hautement spécialisée en infectiologie, en orthopédie, et assistée de psychologue et assistante sociale.
Peu à peu de nouvelles équipes ont été labellisés dans toutes les régions de France.
Il est devenu un devoir pour chaque orthopédiste confronté à un patient victime d’une infection osseuse grave, d’orienter son patient le plus rapidement possible vers un de ces centres de référence, ou de poursuive une prise en charge coordonnée avec un de ces centres.
Ne pas le faire, c’est priver son patient d’une chance de guérison, c’est souvent le condamner à une amputation qui aurait pu être éviter, c’est commettre une faute grave.
En ce début de semaine, deux appels de patients infectés gravement dont l’un a été amputé, et non orientés vers un de ces centres, nous invitent à rappeler l’existence des centres de référence des infections ostéo-articulaires graves.

Comment faire appel à un de ces centres ? Soit en demandant au chirurgien qui vous suit , soit en demandant à votre médecin traitant, soit en vous adressant directement au centre le plus proche ou le plus pratique pour vous.
Si vous demandez un rendez-vous à l’un de ces centres, n’oubliez pas d’aller en consultation avec vos résultats de prélèvements bactériologiques, antibiogrammes et compte rendu opératoire et, au mieux, une lettre du chirurgien qui vous a suivi.

Voici la liste et les coordonnées de ces centres :
https://solidarites-sante.gouv.fr/I…

Attention : Adressez vous à ces centres dès que l’infection persiste au delà du premier traitement antibiotique, ou s’il s’agit d’une infection à bactérie résistante.
N’attendez pas l’amputation pour réagir !
Si vous avez une difficulté pour obtenir une consultation, merci de nous contacter.

Claude Rambaud

Tous les articles

Mots-clés