Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > SARS-COV 2, de coronavirus en coronavirus , quelle immunité et pour quand (...)

Article

SARS-COV 2, de coronavirus en coronavirus , quelle immunité et pour quand ?

14 septembre

On le sait, les vaccins contre la COVID-19 , s’ils ne permettent pas de juguler totalement la transmissibilité du virus ni même les infections symptomatiques, diminuent cependant les risques de développer la maladie et nous protègent très bien contre les formes sévères liées au variant Delta, qui conduisent à des hospitalisations en réanimation.

On le sait aussi, d’expérience des précédentes vagues, ce qui bloque toute activité et nous prive tous de liberté et pour certains de travail ou d’école, c’est le fait d’avoir un nombre de personnes hospitalisées qui fait déborder le système de santé ; nous avons déjà vécu 3 épisodes de restrictions de liberté et de déprogrammation des soins privant de nombreux patients de leurs parcours et obligeant à reporter nombre d’interventions.

Sur France Info ( extraits) :

Selon Daniel Floret, virologue et pilote du comité vaccination HAS, plus on vaccine, plus on a un impact fort sur l’épidémie« , »Même sans atteindre l’immunité collective, on peut éviter que les hôpitaux soient sursaturés et engorgés, confirme Frédéric Altare. Et sur cet aspect-là, ça réussit parce qu’on voit que sur la vague actuelle [dans l’Hexagone], on n’engorge pas les hôpitaux.« Les vaccins permettent aussi de ralentir la circulation du virus, donc l’apparition de mutations qui pourraient amener des variants plus robustes, assure une prépublication de l’université du Maryland diffusée en août*. »Pour le moment, les variants qui émergent n’arrivent pas du tout au taux de transmissibilité du Delta. Le risque est là mais personne ne peut le prédire", explique Samira Fafi-Kremer.

Et Daniel Floret de conclure :
A défaut d’atteindre l’immunité collective, du moins pour le moment, les experts interrogés sont unanimes : il va falloir vivre avec le virus et continuer de recourir pour un temps aux mesures barrières. « On peut tout à fait espérer que l’on va s’accommoder de ce virus en raison d’un niveau d’immunité élevé dans la population mondiale, ou qu’il va changer de forme pour [devenir bénin] », suggère Daniel Floret. Un phénomène qu’aurait connu un autre coronavirus, OC43, suspecté d’avoir été à l’origine d’une épidémie au XIXe siècle. « Ce serait une bonne nouvelle, mais ce n’est pas un acquis. »

En savoir plus avec :

https://www.francetvinfo.fr/sante/m…[vrai-ou-fake-covid-19-faut-il-faire-une-croix-sur-l-immunite-collective_4762895]-20210913-[titre]

Vaccination / bénéfices-risques

L’équipe du Centre d’épidémiologie clinique de l’hôpital Hôtel-Dieu AP-HP, de l’Inserm et d’Université de Paris, coordonnée par le professeur Philippe Ravaud, a développé un outil en ligne permettant de consulter les bénéfices et les risques de la vaccination contre la Covid-19.
Présenté à un échantillon de patients chroniques de « ComPaRe », la Communauté de Patients pour la Recherche créée par l’AP-HP et Université de Paris, l’équipe a mesuré combien d’entre eux, précédemment indécis quant à leur vaccination, ont changé d’avis après avoir utilisé l’outil. Ces travaux ont fait l’objet d’une publication le 31 juillet 2021 dans BMC Medical Informatics and Decision Making.
En savoir plus

https://presse.inserm.fr/etude-comp…

Claude Rambaud

Tous les articles