Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > Pourquoi la fermeture des établissements d’enseignement est une bonne mesure (...)

Article

Pourquoi la fermeture des établissements d’enseignement est une bonne mesure ?

5 mars

En regardant les mesures prises par les Etats qui ont été frappés par COVID-19 les premiers, on voit sur la carte de progression de corona que ce sont les pays les plus proches géographiquement de la Chine qui sont les plus atteints et progressivement jusqu’à la zone Italie ; nous en sommes bien proches, et si l’on décompte près de 400 personnes contaminées en France, sachant que 3 personnes peuvent en contaminer 3 autres mathématiquement, nous devrions être au même niveau en nombre de personnes contaminées que l’Italie d’ici quelques jours.
https://gisanddata.maps.arcgis.com/…

Pour retarder l’expansion épidémique, les mesures les plus efficaces sont les mesures d’adoption de pratiques de « distanciation sociale » strictes .
C’est pourquoi, il est fondamental de protéger la population à haut risque, celle des personnes âgées et urgent de limiter les visites dans tous les établissements qui les accueillent, quel que soit le statut de l’établissement.

La question des enfants ?
Toutes les régions fortement touchées par COVID-19 ont annulé ou suspendu des activités, partout où le respect de la distanciation sociale n’est pas possible comme les événements sportifs, le cinéma, le théâtre, les écoles, collèges et universités.
L’Italie en est au stade de la fermeture de tous les établissements d’enseignement. Nous devons nous y préparer.
Pourquoi est ce une bonne mesure ?
Les jeunes sont d’excellents vecteurs de la maladie.
A l’école, comme dans les universités, le respect de la distanciation sociale est quasi impossible du fait de l’organisation de l’activité scolaire et des jeux de récréation ou des espaces de détente ; de plus les jeunes ne savent pas respecter cette pratique. Par ailleurs, le fait qu’ils ne se lavent pas les mains en général en font de très bons propagateurs de la maladie ; la déficience chronique des installations sanitaires de l’école maternelle à l’université en France, n’arrange pas le problème.

Reste que si oui, sans aucun doute, la fermeture pour quelques jours de ces établissements ralentirait la progression épidémique ; elle en lisserait son pic et donc lisserait aussi l’afflux de patients dans les hôpitaux et en particulier en unité de réanimation.
Il n’empêche que de telles mesures ont plusieurs impacts d’abord sur l’organisation immédiate des familles, et sur le fait que les enfants issus de milieux socialement en difficultés, pourraient être privés de leur repas de midi car les cantines seront fermées.
Il convient donc d’anticiper la mesure, de la prévoir et de s’organiser dans les familles pour que ne pas être pris de court au dernier moment, et dans les mairies pour prévoir qu’aucun enfant issu d’un milieu défavorisé ne sera privé de son repas de midi.
Il se pourrait que certaines écoles ne soient pas fermées dans des zones socialement en difficultés, l’objectif de fermeture étant surtout de ralentir l’épidémie pour éviter un pic trop pointu et lisser les cas dans le temps.

Ensuite il y aura des impacts économiques évidemment, et très forts pour certains secteurs, mais ne pas prendre cette mesure, c’est prendre le risque d’avoir un emballement épidémique, et donc des unités de réanimation saturées au point d’être contraintes à faire des choix de personnes pour savoir quel patient sera admis ou non en réanimation et faire des choix selon le pronostic probable et donc selon l’âge. En outre les unités hospitalières auront à faire face aux arrêts maladie de leur personnel qui sera très exposé à la contamination.

Le passage en niveau 3 devrait être suivi de fermeture de bon nombre d’ écoles.

Il est souhaitable qu’elle soit annoncée deux ou trois jours avant sa mise en oeuvre pour que chacun s’organise au mieux possible et que les municipalités prennent des mesures d’aide aux familles dont ils connaissent les difficultés pour que leurs enfants puissent se nourrir correctement malgré l’absence de cantine scolaire.

Autres mesures déjà prises en Chine :
La province du Hubei a adopté les mesures de contrôle du trafic les plus strictes, telles que la suspension des transports publics urbains, y compris le métro, le ferry et le transport de passagers à longue distance.
Chaque citoyen doit porter un masque en public. Des mécanismes de prise en charge à domicile ont été mis en place.
Certes la vie publique est très réduite et la vie économique est fortement réduite aussi.
C’est une cascade de problèmes très sérieux qui en découle.

Claude Rambaud

Tous les articles