Passage au site spécifique : Les États Généraux du Lien

32bis, rue E.-Landrin, 92100 Boulogne Billancourt
01 40 91 78 04

Vous êtes ici : Accueil > Articles > HCAAM, saluons un excellent projet d’avis du 24 mai 2018

Article

HCAAM, saluons un excellent projet d’avis du 24 mai 2018

6 juin

Le HCAAM , Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance maladie, publie un projet d’avis du 24 mai 2018 très en prise avec la réalité et les difficultés vécues au jour le jour par la majorité des patients, en particulier ceux qui n’ont pas la chance de vivre dans une grosse agglomération ou au pied d’un CHU.
Revisitant , dans le contexte actuel, le principe constitutionnel d’égal accès aux soins pour tous et le droit à la protection de la santé, il propose d’organiser l’accès des habitants d’un territoire à des services pertinents et de qualité définis concrètement, rien que du bon sens comme « avoir un médecin traitant désigné ; avoir accès à une consultation dans des délais appropriés suivant l’apparition d’un problème de santé et à l’expertise spécialisée, le cas échéant nécessaire ; accéder, en cas de pathologie chronique, à une équipe qui suive le patient et l’oriente ; bénéficier effectivement, en cas de besoin, d’un service d’éducation thérapeutique ; accéder si nécessaire aux technologies les plus rares et les plus coûteuses ; pouvoir vivre ses derniers jours chez soi si tel est son vœu… »
Il incite à une nouvelle culture pour donner aux patients un rôle d’acteurs de leurs prises en charge et de la transformation du système, préconisant dans ce domaine une politique ambitieuse et considérant que l’inclusion réelle des usagers et des patients aux processus de prévention, de soins est une condition indispensable de l’amélioration de la pertinence des recours et de la qualité de notre système de santé.

Ainsi il envisage trois axes de travail :

  • garantir l’accès de la population aux informations générales sur la santé
  • mettre en place des outils d’information des patients sur leur processus de prise en charge
  • mettre en place des outils d’implication des citoyens, des patients et de leur entourage dans les démarches diagnostiques et thérapeutiques qui les concernent.

Préconisant une redéfinition nécessaire des missions des établissements de santé, il appelle à fortement articuler leurs interventions avec celles des acteurs de la proximité pour prendre en charge une population vieillissante, et avec, par exemple, un réinvestissement des capacités d’accueil urgence des petits établissements, le développement d’activités multisites et d’équipes mobiles ou projetées sur le territoire, pour des patients soumis à des soins itératifs qui peuvent s’étaler sur de longues durées (séances notamment) ou pour certaines consultations ; l’articulation de l’intervention des établissements avec celle des structures et des professionnels qui suivent les patients en proximité qui ne doit plus être vue comme un élément accessoire de l’activité, une gestion à la marge de son « amont » ou de son « aval » .

Très opportunément, le HCAAM préconise qu’un bilan soit fait de la mise œuvre des GHT, afin de corriger les situations qui posent des problèmes et de proposer un repositionnement clair de la démarche engagée dans sa dimension systématique.

Ce ne sont que quelques-uns des points de ce projet d’avis ; nous les avons retenus car ce sont des points en lien avec une meilleure sécurité des patients que nous portons activement comme l’accès aux soins et le réinvestissement des structures de grande proximité dans l’accueil urgences, la redéfinition des périmètres de GHT , leur pertinence et efficacité selon l’intérêt général, et surtout la promotion de la participation du patient à sa prise en charge dont la décision de soins partagée ou l’évaluation des résultats de sa prise en charge à travers son regard et son appréciation sur sa qualité de vie.

L’avis dans son intégralité sur :

https://toute-la.veille-acteurs-san…

Claude Rambaud

Tous les articles

Mots-clés