Passage au site spécifique : Les États Généraux du Lien

32bis, rue E.-Landrin, 92100 Boulogne Billancourt
01 40 91 78 04

Vous êtes ici : Accueil > Articles > D’un coupe faim à l’autre, de Mediator à Metformine, ou l’ombre d’un remake (...)

Article

D’un coupe faim à l’autre, de Mediator à Metformine, ou l’ombre d’un remake ?

18 janvier 2016

La molécule Metformine, plus connue sous le nom de glucophage, est un médicament mis sur le marché, fin des années 50, pour traiter les personnes atteintes de diabète de type II, c’est-à-dire lutter contre l’élévation du taux de sucre dans le sang.
Ce médicament de la famille des biguanides, améliore la sensibilité à l’insuline, cette hormone normalement fabriquée par le pancréas et favorisant la pénétration du sucre dans les cellules.
Elle n’a aucune autorisation pour être prescrite en régime amaigrissant ou lutter contre la stérilité féminine. et pourtant !
Sa prescription hors AMM, c’est-à-dire hors de l’autorisation de l’agence nationale de sécurité du médicament, notamment à des fins d’amaigrissement rappelle curieusement la catastrophe Mediator.

Les biguanides sont des dérivés de la guanidine, trouvée dans certains végétaux (navet, champignons, germes de blé) et excréments de certains oiseaux.
La metformine bloque la production hépatique de glucose mais n’entraine pas d’hypoglycémie, taux de sucre faible, inférieur en général à 0,75 g.
In vitro, c’est-à-dire en test d’observation en laboratoire et en dehors de l’organisme humain, une action sur la cellule adipeuse a été observée. C’est sans doute pourquoi, cette molécule autorisée uniquement pour le traitement du diabète, est aujourd’hui de plus en plus prescrite, hors autorisation pour un régime amaigrissant ou en gynécologie pour traiter les femmes ayant des difficultés d’ovulation, notamment du fait d’ovules très gros ou poly kystiques.
Mais attention, même si de nombreuses femmes s’expriment sur les bienfaits de cette molécule sur de nombreux forums, elle n’est pas sans danger.
Parmi les effets indésirables, cités dans les notices et bien exprimés sur les forums, les nausées et pertes d’appétit, d’où effet coupe faim, et aussi les vomissements et les diarrhées, d’où amaigrissement.
Cependant Metformin ou Metformine entraine des effets indésirables sur le rein et le foie, il est formellement contre indiqué en cas d’insuffisance rénale, ou d’insuffisance hépatique, ainsi qu’en cas de prise d’alcool.
Ce médicament présente aussi le risque d’une complication grave, l’acidose lactique, favorisée en cas d’une insuffisance de filtration rénale même légère ou d’insuffisance hépatique grave.
Plus généralement voici la liste des contre-indications connues des médicaments de la famille des Biguanides, donc du Metformine :
• en cas d’insuffisance rénale (clairance < 50 ml/mn)
• en cas d’insuffisance cardiaque décompensée
• en cas d’ischémie coronarienne évolutive
• en cas d’insuffisance respiratoire sévère
• en cas d’infection aiguë (septicémie ou bactériémie, méningite…)
• en cas de gangrène ou d’ischémie critique des membres inférieurs
• en cas d’accident vasculaire cérébral récent
A noter aussi, qu’ils doivent être suspendus deux jours avant une anesthésie générale et avant une radio comportant une injection de produit iodé.

Tous ces effets indésirables sont autant de bonnes raisons pour ne pas prendre Metformine, en dehors des autorisations officielles, c’est à dire du traitement du diabète de type II .

Le laboratoire BIOGARAN filiale du laboratoire SERVIER distribue Metformin, mais il n’est pas le seul.

L’affaire Médiator aurait pu servir de leçon pour que cessent les prescriptions de médicaments hors autorisation notamment pour rechercher un amaigrissement, même s’il est plus rapide de coucher une ligne de médicament sur une ordonnance que de prendre le temps de comprendre une personne en surpoids et de lui expliquer quelques règles d’hygiène de vie, bien souvent aussi efficaces que des médicaments, du moins pour perdre quelques kilos superflus.

Claude Rambaud

Tous les articles

Mots-clés