Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > Peut on déjà vraiment faire tomber les masques ?

Article

Peut on déjà vraiment faire tomber les masques ?

14 mai

Transports en commun, trains, bus, cars, métro ou avions… le ministre de la Santé annonce la levée de l’obligation du port du masque dans les jours prochains.

Le LIEN a été l’association de santé qui n’a pas hésité dès le mois de février 2020 à soutenir en pleine pénurie de masques , et ceci contre l’avis de quelques « experts » qui nous disaient le contraire, à engager chacun à se fabriquer un masque, car comme le recommandaient certains infectiologues aux USA, mieux valait un bandana que rien du tout !

Il a toujours été faux de dire qu’un masque porté par une personne non contaminée était plus dangereux que ne pas en porter !
C’est pourquoi nous avons mis rapidement en ligne des tutos pour vous en confectionner dès le début de l’épidémie.

Aujourd’hui, nous conseillons à tous ceux qui nous suivent de continuer à porter un masque dans les lieux publics fermés où l’on peut stationner les uns à côté des autres plusieurs minutes, tout comme dans les transports en commun.

Car personne ne peut déjà dire que d’une part la vague actuelle est terminée et que d’autre part un nouveau variant ne pourrait se développer sans crier gare.
Enfin, on parle d’un léger rebond épidémique observé actuellement.

Le port du masque, tout comme la présentation du pass sanitaire, sera encore obligatoire dans les hôpitaux, Ehpad et établissements de santé , même après le 16 mai 2022.

La situation épidémique s’améliore, la pandémie n’est pas terminée mais le nombre de nouveaux diagnostics au quotidien diminue et nous considérons qu’ils n’est plus adapté de maintenir cette obligation du port du masque dans les transports en commun, à partir de lundi 16 mai a déclaré le ministre de la Santé ce mercredi 11 mai.

Si le port du masque n’est plus obligatoire dans les transports en commun, il reste « recommandé » pour les personnes positives, les cas contacts à risque, les personnes symptomatiques et les professionnels de santé.

Par ailleurs même si les cas graves sont devenus rares, il existe de plus en plus de formes de covid long même après une forme peu sévère.
Essoufflement, grande fatigue, troubles divers handicapants notamment cardiovasculaires, fibroses pulmonaires invalidantes, c’est une nouvelle maladie qui peut se développer.

Dans quels lieux le masque n’est-il plus obligatoire ?
Ecoles, centres de vacances et centres de loisirs. Le port du masque obligatoire ne concernera plus les établissements d’éveil, d’enseignement et de formation ; les centres de vacances ; les centres de loisirs sans hébergement pour les adultes enseignants et encadrants.

Masques en milieux fermés, vigilance et gestes barrières restent de mise.

Claude Rambaud

Tous les articles