Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > Dé-confinement, les pouvoirs publics face à une extrême complexité et le (...)

Article

Dé-confinement, les pouvoirs publics face à une extrême complexité et le Président du conseil scientifique, Jean-François Delfraissy recommande de s’appuyer sur la responsabilité individuelle et citoyenne de chacun pour réussir le déconfinement à partir du 11 mai.

27 avril

Edouard Philippe, le Premier ministre, présentera ce mardi à 15 heures son plan de déconfinement depuis l’Assemblée nationale.

Le conseil scientifique a publié un avis de 42 pages à lire pour mesurer le chemin à parcourir avant le 11 mai, si cet avis est suivi par le Gouvernement.

Présidé par Jean-François Delfraissy, ce conseil identifie six« prérequis » épidémiologiques et opérationnels « devant impérativement être remplis avant d’autoriser une levée du confinement ».
Faute de quoi « des risques importants seraient pris ».

Il propose une stratégie de sortie de confinement reposant sur :

1. Une identification des cas probables la plus large permettant un diagnostic précoce et la mise en œuvre de mesures d’isolement ;

2. Une identification des contacts des cas diagnostiqués permettant de réaliser un
dépistage systématique de la présence du virus, et un isolement en cas de positivité, y
compris pour les personnes asymptomatiques ;

3. Des mesures systématiques de réduction des risques de transmission dans la
population générale appliquées pendant plusieurs mois en fonction de la cinétique de
l’épidémie, notamment le port d’un masque dans les lieux publics et le maintien des
règles d’hygiène et de distanciation sociale ;

4. Des mesures spécifiques de contrôle de l’épidémie par sous-populations prenant en
compte l’âge et la situation sociale ;

5. La réalisation à intervalle régulier d’enquêtes permettant d’estimer l’immunisation
dans la population. Ces mesures peuvent être localisées en cas de détection d’un
cluster.

Le Conseil scientifique préconise que la sortie de confinement soit réalisée sur l’ensemble du territoire national. Une sortie de confinement par régions n’apparait pas réaliste comme instrument de contrôle de l’épidémie car il supposerait un suivi sanitaire et épidémiologique très fin au niveau régional. Ceci n’exclut pas des déclinaisons régionales voire départementales, en fonction du niveau de circulation du virus.

Il est à noter que le redémarrage de l’épidémie imposera un renforcement des mesures de contrôle de l’épidémie voire un nouveau confinement territorial ou national. Dans ce sens, une attention particulière aux régions à forte densité de population et/ou au niveau de circulation virale élevée.

lire les pré-requis et l’avis complet sur :
https://solidarites-sante.gouv.fr/I…

et l’avis sur les conditions sanitaires minimales d’accueil dans les
établissements scolaires et les modalités de surveillance des élèves et des personnes
fréquentant ces établissements à partir de la rentrée des classes du 11 mai 2020 :

https://solidarites-sante.gouv.fr/I…

L’ITW du Pr Jean-François Delfraissy
https://www.lemonde.fr/planete/arti…

Peut-on faire ses courses avec ses enfants ?

Faire des courses de première nécessité est autorisé, à condition d’y aller seul. Partant de ce principe, de nombreux supermarchés refusent l’accès du magasin à tous les parents qui viennent faire leurs courses accompagnés de leurs enfants.

Face aux cas qui se multiplient en France depuis le début du confinement, le gouvernement tient à rappeler que le refus des enfants à l’entrée des supermarchés ou des magasins ne fait pas partie des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du virus.
Le 10 avril, le Secrétariat d’Etat chargé de l’égalité femmes hommes et de la lutte contre les discriminations a décidé de mettre en place une adresse mail : dgcs-coursesparentsisoles@social.gouv.fr permettant de signaler les cas de parents isolés refusés à l’entrée des magasins, ou ceux à qui il est demandé de laisser leur enfant à la caisse ou avec des inconnus.
Selon Marlène Schiappa sur France Info le 16 avril, à chaque remontée, « le gouvernement engagera un dialogue avec les équipes des magasins concernés pour permettre aux femmes et hommes seuls accompagnés de leurs enfants de faire leurs courses alimentaires aussi sereinement que possible ».

Faut-il faire une attestation pour chacun des enfants ?
Si vous accompagnez vos enfants, une seule attestation sur l’honneur, à votre nom, est nécessaire.
Dans ce cas, mentionner votre nom et prénom ainsi que les prénoms de vos enfants, mais aussi la date et l’horaire de sortie.
L’attestation peut être rédigée par un parent ou une personne majeure ayant l’enfant en charge, sur papier libre (au stylo indélébile) ou imprimé.
Cette attestation de déplacement dérogatoire est obligatoire pour tout trajet en dehors de la maison, sous peine d’amende de 135 euros.

Les enfants mineurs les plus grands qui sortent seuls faire des courses doivent présenter une attestation de déplacement dérogatoire signée par le parent ou le tuteur légal, à présenter en cas de contrôle par les autorités.

Claude Rambaud

Tous les articles