Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > Covid-19 et les enfants, deux cas déclarés en Alsace le 1er mars

Article

Covid-19 et les enfants, deux cas déclarés en Alsace le 1er mars

2 mars

Avec la Chine, nous avons appris que 1% des enfants de moins de 14 ans sont infectés par COVID-19 ; mais la plupart des enfants sont sans symptôme ou présentent des symptômes légers et donc ne sont pas détectés, pas plus que les adultes sans symptôme.
En France c’est la station de ski les Contamines qui nous apprenait que oui, les enfants peuvent être atteints par Coronavirus et dès vendredi nous vous informions que des fake news circulaient à la suite de certains propos tenus par des médecins sur un plateau télé, ces deux médecins affirmant que zéro cas d’enfants infectés n’étaient déclarés nulle part dans le monde ! alors que le matin même le New England Journal of Medicine faisait état du taux d’enfants contaminés coronavirus en Chine c’était donc déjà faux pour le monde et pour la France.
Les deux nouveaux cas d’enfants déclarés en France hier soir ont entre 1 et 5 ans et sont sous surveillance, hospitalisés avec leur mère de 27 ans à Strasbourg.
Selon l’agence régionale de santé, on apprend que leur maman était déjà confinée depuis plusieurs jours. La question de l’éviction scolaire des enfants en âge scolaire vivant avec des parents mis en confinement est donc bien posée. Faute de mesure, étant donné que l’enfant est en général très peu symptomatique et peut être cependant vecteur de la maladie, il serait prudent de fermer l’école concernée pendant les 15 jours qui suivent la détection de la maladie chez un de enfants de la même école. Il ne s’agit pas d’une mesure si grave, et l’enjeu en vaut la mesure si l’on cherche bien à freiner la progression de l’épidémie.
La ville de Milan vient de prolonger la fermeture des écoles d’une semaine. Dire que ce serait une différence de culture qui amène les italiens à de telles mesures comme l’affirmait une parlementaire sur ce même plateau, sauf volonté de désinformation, revient à laisser penser que les italiens seraient plus attentifs à protéger leurs familles que les français.

Un quatrième cas déclaré en Alsace est une femme de 32 ans. Aucun de ces cas « n’inspire d’inquiétude », selon la préfecture et l’ARS.
« Pendant les prochains jours, ces patients demeureront en isolement au CHU de Strasbourg pour bénéficier d’une surveillance et d’un traitement médical ».

Claude Rambaud

Tous les articles