Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > Salmonellose - Recommandations direction générale de la santé

Article

Salmonellose - Recommandations direction générale de la santé

7 avril

La Direction générale de la santé informe les familles

Devant tout cas de diarrhée fébrile chez un enfant, évoquer le diagnostic de salmonellose et interroger les familles sur la consommation de chocolat Kinder dans les jours précédant l’apparition des symptômes.
Le cas échéant, une coproculture peut être réalisée pour confirmer le diagnostic. Tout cas suspect doit être signalé à l’Agence Régionale de Santé de votre région.

Pourquoi ?

Une épidémie de cas de salmonellose à salmonella typhimurium appartenant au même cluster génomique S.4,5,12:i :- a été signalée par le Royaume-Uni. Au 5 avril 2022, 105 cas confirmés étaient identifiés en Europe, dans huit pays : Royaume-Uni (n=63), France (n=20), Irlande (n=10), Allemagne (n=4), Suède (n=4), Pays-Bas (n=2), Norvège (n=1) et Luxembourg (n=1).

En France, au 6 avril 2022, 21 cas français appartenant à ce cluster ont été identifiés par le Centre National de Référence (CNR) des E.coli, Shigella et Salmonella (dates d’isolement comprises entre le 21/01 et le 07/03). Les cas sont répartis dans 10 régions, avec un âge médian de 4 ans, 10 filles et 11 garçons. Sur 15 cas interrogés, 8 enfants ont été hospitalisés. A ce stade, pour les cas interrogés, il n’est recensé aucun décès ni séjour en réanimation.

Cette souche épidémique présente une multirésistance à plusieurs familles d’antibiotiques : aminosides (incluant kanamycine et gentamicine), bêta-lactamines (aminopénicillines), inhibiteurs la synthèse des folates (sulfamides,
triméthoprime, cotrimoxazole), tétracyclines et phénicolés.

La souche épidémique reste sensible aux céphalosporines de 3e génération, aux fluoroquinolones (concentration minimale inhibitrice de la ciprofloxacine = 0,016 mg/L) et à l’azithromycine (concentration minimale inhibitrice = 4 mg/L).

Les investigations menées par Santé Publique France en lien avec la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) ont mis en évidence la consommation de produits Kinder dans
les jours précédant l’apparition de symptômes.

En conséquence, l’entreprise FERRERO qui commercialise ces produits a procédé le 5 avril 2022, en lien avec la DGCCRF et la Direction générale de la santé (DGS), à un retrait-rappel de plusieurs produits de la marque Kinder.

Compte-tenu du profil de multirésistance de la souche, de la sévérité de la maladie (taux d’hospitalisation élevé), de l’âge des cas et de la possibilité de consommation de ces produits malgré le retrait-rappel, notamment à l’approche de Pâques, il convient d’être vigilant. D’autres cas pourraient survenir.

La Société Française de Pédiatrie, sollicitée en urgence par la Direction générale de la santé indique que leur avis publié en 2017 sur Salmonella Agona reste d’actualité pour la clinique, la prise en charge et la surveillance des salmonelloses non typhiques en pédiatrie.
Cet avis est disponible en ligne sur le site du Ministère des solidarités et de la sante (https://solidarites-sante.gouv.fr/s…). Il précise notamment les traitements préconisés.

Claude Rambaud

Tous les articles