Passage au site spécifique : Les États Généraux du Lien

32bis, rue E.-Landrin, 92100 Boulogne Billancourt
01 40 91 78 04

Vous êtes ici : Accueil > Articles > Rougeole et principe de réalité, l’épidémie progresse en France

Article

Rougeole et principe de réalité, l’épidémie progresse en France

13 avril

Une alerte rougeole a été lancée par l’Agence Santé Publique France ce 11 avril 2018
La baisse de couverture vaccinale entraîne de facto une extension de l’épidémie de rougeole sur toute la France.
Déjà plus de 1 500 cas et 72 départements touchés depuis le 1er janvier 2018
La rougeole touche actuellement plusieurs régions françaises et l’augmentation rapide du nombre de cas depuis le début de l’année peut faire craindre une nouvelle épidémie importante sur l’ensemble du territoire. Dans ce contexte, Santé publique France publie un point de situation et rappelle que la vaccination est le seul moyen de se protéger contre la rougeole.
Outre les pneumopathies, rhino-pharyngites, angines, bronchites, otites, laryngites ou encore les troubles de la conscience, convulsions, paralysies, les complications les plus graves sont les encéphalites qui peuvent laisser des séquelles neurologiques graves avec invalidité, les myélites aussi graves et le syndrome de Guillain- Barré , les comas et les décès surtout chez les enfants de moins de 5 ans.
Prévention :
La rougeole est une maladie virale mortelle ; son incubation est d’environ 10 jours après la contagion.
L’invasion dure 4 jours avec fièvre élevée, conjonctivite, œdème des paupières, yeux bouffis, écoulement nasal, toux, ou diarrhée, douleurs abdominales, anorexie, vomissements. Pensez à la rougeole si vous ou votre enfant, après un contact avec une personne atteinte de la rougeole, présentez ces symptômes.
Le diagnostic peut se faire si, en même temps, vous observez des points blancs caractéristiques de la rougeole, dans la bouche ou taches de Koplik, sur la face interne des joues.
Ensuite survient l’éruption sur la peau derrière les oreilles jusqu’au visage, puis le tronc et les extrémités, en forme de petites taches rouges légèrement surélevées.

Se protéger  : la vaccination est le meilleur moyen de protection
Evitez de rendre visite à une personne malade de la rougeole pendant sa période de contagion. Cette période, de 4 à 5 jours avant l’apparition de l’éruption cutanée se prolonge 5 jours après la disparition de l’éruption.
Le virus se transmet par les éternuements, les écoulements du nez, les surfaces infectées et les mains contaminées.
Se laver les mains et encore se laver les mains, en particulier systématiquement après avoir pris les transports en commun. Mettre des solutions ou produits hydroalcooliques dans son sac et penser à les utiliser souvent. En mettre dans la chambre de la personne ou de son enfant malade chez soi et faire une friction systématique avant de quitter la chambre

https://www.santepubliquefrance.fr/…

Santé Publique France communique :
Après avoir diminué entre 2012 et 2016, le nombre de cas de rougeole augmente de manière importante depuis novembre 2017. Cette situation est la conséquence d’une couverture vaccinale insuffisante chez les nourrissons (79% avec deux doses de vaccin au lieu des 95% nécessaires), les enfants et les jeunes adultes. La très nette augmentation du nombre de cas depuis novembre 2017 en Nouvelle-Aquitaine se prolonge en 2018, avec la survenue de plusieurs foyers épidémiques dans cette région ainsi que dans d’autres régions françaises.

Carte de l’extension de la rougeole : Situation en France au 8 avril 2018
1 605 cas déclarés depuis le 6 novembre 2017 (+181 cas depuis le dernier bulletin hebdomadaire)
Plus de 1 547 cas (95 %) déclarés depuis le 1er janvier 2018
72 départements ont déclaré des cas, nombre en hausse depuis le dernier bulletin
51 % des cas (n=819) sont déclarés dans la région Nouvelle-Aquitaine, seule région en situation épidémique
Incidence la plus élevée chez les moins de 1 an : 11,1 cas/100 000 habitants
20 % des cas déclarés ont été hospitalisés
87 % des cas de rougeole sont survenus chez des sujets non ou mal vaccinés
Incidence cumulée et nombre de cas de rougeole déclarés, par département
du 6 novembre 2017 au 8 avril 2018, (données provisoires n=1604)
Figure 1 : Incidence cumulée et nombre de cas de rougeole déclarés par départements,
du 06 novembre 2017 au 08 avril 2018 (données provisoires n= 1605)
Foyers actifs.
Sept régions rapportent des foyers actifs* : Auvergne-Rhône-Alpes (1 foyer hospitalier) ;
Bretagne (5 : 3 foyers scolaires, 2 chez des gens du voyage ) ; Centre Val de Loire (4 : 2 chez des gens du
voyage, 1 foyer scolaire et 1 petite enfance) ; Ile-de-France (1 : 1 structure petite enfance) ; Nouvelle-Aquitaine
(8 : 1 foyer hospitalier, 1 universitaire, 2 scolaires, 2 chez des gens du voyage, 1 chez des migrants et 1 petite
enfance) ; Pays de Loire (5 : 1 petite enfance, 2 foyers scolaires et 2 chez des gens du voyage) et PACA
(1 foyer scolaire)
En savoir plus :
Bulletin épidémiologique rougeole. Données de surveillance au 11 avril 2018.

Copyright © Gentside Découverte

Claude Rambaud

Tous les articles

Mots-clés