Passage au site spécifique : Les États Généraux du Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > Lyme, une maladie qui avance à pas de géant

Article

Lyme, une maladie qui avance à pas de géant

28 mars

https://videos.senat.fr/video.10957…

Les tiques sont déjà là. Avec le réchauffement climatique, c’est dès le mois de mars que les tiques prolifèrent dans nos campagnes et dans nos villes, nos parcs et nos sentiers.
Découverte il y a environ 30 ans, la maladie de Lyme ou « borréliose de Lyme » est une maladie infectieuse due le plus souvent à une bactérie appelée Borrelia burgdorferi, transmise par l’intermédiaire d’une piqûre de tique ou insecte infectée. On le sait aujourd’hui elle est aussi transmise par des moustiques, des puces , des poux, des araignées, infectés et transportés par des mammifères et des oiseaux. Les tiques voyagent avec les migrateurs et tombent du ciel ; elles sont dans les herbes et dans les arbres. Ces insectes sont devenus de vrais agents de la maladie à travers le monde.
Elle couvre surtout les pays de l’hémisphère Nord et l’Australie. Aujourd’hui, en France, 80 % des tiques seraient infectées.
Bien que la maladie de Lyme, soit considérée comme la zoonose la plus courante en Europe, elle est en France, une maladie en échec diagnostic, thérapeutique et préventif.
La maladie de Lyme touche tout particulièrement les enfants et les adultes à partir de 55 ans.
Les tiques s’installent dans les herbes et attendent qu’un être à sang chaud, un humain ou un animal passe assez près pour s’y accrocher ; la tique se nourrit alors pendant environ 5 jours. Les tiques immatures ou lymphes sont encore plus dangereuses que les adultes. Elles sont grosses comme une tête d’épingle et difficiles à détecter, or il faut les détecter et les détacher le plus vite possible, dans les 24 à 36 heures, pour éviter la contamination.
Cette maladie affecte plusieurs organes ou plusieurs systèmes dont le système nerveux, la peau mais aussi les articulations.
Malgré son extension, la persistance et la gravité des symptômes, nous avons en France le sentiment d’un noman’s land thérapeutique, diagnostic et préventif. Les patients souffrent d’errance diagnostic et de non prise en charge médicale.
Le diagnostic de la maladie est toujours un parcours du combattant en France.
Tandis que les vétérinaires disposent de tests considérés comme fiables pour les animaux, pour nos patients nous n’avons toujours pas accès à des tests diagnostiques performants ; actuellement un patient peut être atteint de borréliose et avoir des résultats de tests français négatifs. Ceux qui ont la chance de rencontrer un médecin compétent, adressent leurs prélèvements en Allemagne pour des tests plus fiables.
Il persiste un vrai décalage entre formation des médecins et réalité de la maladie humaine qui peut se manifester sous différentes formes ; fièvres récurrentes, fatigues, douleurs des articulations, maux de têtes intenses, troubles neurologiques sévères etc … allant jusqu’à différentes formes invalidantes, avec perte d’emplois, et dépressions sévères ; en particulier, de nombreux enfants font l’objet de déscolarisation en raison des douleurs et de troubles neurologiques violents.
Certains patients présentant des troubles neurologiques importants sont estimés atteints d’une maladie mentale par leur médecin et laissés sans traitement ; en réalité des travaux démontrent que la maladie de Lyme peut effectivement conduire à des troubles psychiatriques sévères.
Le plan Lyme de la France peine à prendre sa place, on attend toujours des tests fiables et une campagne de prévention à la hauteur.
Très heureusement, la transmission de la neuroborréliose de Lyme, est devenue une source de préoccupation pour l’Union européenne.
Dès le 22 juin 2018, au JO Européen était publiée l’obligation de surveillance systématique pour un suivi épidémiologie afin de soutenir les mesures de prévention et de contrôle de maladie et de leurs complications, pour certaines maladies dont la neuroborréliose ciblée comme une maladie transmissible et aux problèmes sanitaires particuliers , mais qui le sait ?
http://galateepro.agriculture.gouv….

Le Parlement a ensuite tiré la sonnette d’alarme en novembre 2018 et déclaré la maladie en situation de véritable pandémie européenne et estimé que un million d’européens souffrent actuellement de ce fléau
http://www.europarl.europa.eu/news/…

Enfin, hier le Sénat organisait plusieurs tables rondes disponibles en ligne.
https://www.publicsenat.fr/article/…

Il est grand temps de cesser le déni envers ces malade. Nos patients ont besoin de prises en charge efficaces, nos médecins ont besoin de formation et nous, public, avons besoin d’information et d’actions de prévention d’envergure dans les écoles, les campagnes, les parcs et les sentiers de randonnées etc…
https://solidarites-sante.gouv.fr/a…
.
Apprenez à vos enfants à porter manches longues et pantalons pour aller dans l’herbe ou en forêt, à porter des bottes et passez une inspection de tout le corps en rentrant d’une promenade dans la nature.
Les territoires connus les plus exposés ; Alsace, Limousin , Auvergne, Rhône Alpes.
https://www.lci.fr/sante/maladie-de…

https://www.canada.ca/fr/sante-publ…

Claude Rambaud

Tous les articles

Mots-clés