Passage au site spécifique : Les États Généraux du Lien

32bis, rue E.-Landrin, 92100 Boulogne Billancourt
01 40 91 78 04

Éditorial

Aide aux victimes d’accidents médicaux

Nos bureaux sont installés à Boulogne 92
Notre nouvelle adresse est
32 bis rue Emile Landrin - Boulogne
métro Marcel Sembat
Vous pouvez nous y rencontrer et venir déposer votre dossier ou en discuter.
Il suffit de prendre rendez-vous au 01 40 91 78 04
Vous estimez être victime d’une erreur médicale.
Environ 60 000 personnes décèdent chaque année en France d’erreurs médicales, d’effets indésirables de traitements médicaux ou d’infection nosocomiale . Ce fléau est la 3e cause de décès dans les pays dits développés. Pourquoi ? et comment prévenir soi même les risques d’erreur ? comment participer soi même à une prise en charge plus pertinente ? éviter les examens, les actes et les traitements inutiles ?
en savoir plus dans
http://www.docteurestcebiennecessaire.fr

L’Association le LIEN accompagne les personnes qui s’estiment victimes d’un accident médical ou d’une infection nosocomiale pour comprendre leur parcours et ce qui leur est arrivé.
Elle vous aide pour vos démarches administratives comme l’accès à un dossier médical ou la rédaction d’une réclamation et dans vos démarches médicales, demande de médiation, comprendre son dossier ; si cela est nécessaire, le LIEN vous aide pour choisir la voie la meilleure adaptée à votre cas ou celui d’un membre de votre famille pour obtenir la meilleure indemnisation possible de l’ensemble de vos préjudices.
Vous avez besoin d’être accompagné(e) dans vos démarches, vous ne savez pas comment faire ?
appelez et prenez rendez-vous si besoin : 01 40 91 78 04
ou adressez un message sur : reseausante@hotmail.fr

L’accompagnement par l’association Le LIEN pour optimiser la préparation et présentation du dossier devant une commission régionale amiable d’indemnisation est gratuit pour tout adhérent. En cas de besoin une étude de dossier peut - être réalisée par un médecin conseil de victimes agréé par notre association.
S’il s’agit d’aller devant un tribunal, l’association peut vous aider à choisir un avocat spécialisé dans l’indemnisation des accidents médicaux.

Prix des médicaments : réguler pour garantir l’accès à l’innovation

Prix des médicaments : réguler pour garantir l’accès à l’innovation
 
Comme toujours avec ce qui touche à la santé, l’encadrement des pratiques des acteurs économiques impliqués dans le champ du médicament ne peut reposer sur les seules lois du marché. Trop d’interférences (éthiques, culturelles, psychologiques…) viennent perturber l’approche réputée rationnelle dans les choix du « citoyen-consommateur » lorsqu’il est patient ou usager du système de santé. D’où la nécessité d’une régulation entre les parties-prenantes du marché du médicament, en particulier par l’intervention de la puissance publique qui a la lourde responsabilité de jongler avec tact entre l’égalité dans l’accès aux soins, la maîtrise des dépenses d’assurance maladie et la promotion de l’innovation thérapeutique en veillant au passage au maintien de capacités nationales en matière de recherche et développement.
 
Pour nos concitoyens, la priorité est claire : ils sont 85 %[1] à juger prioritaire que l’Etat régule les tarifs des traitements onéreux pour en garantir l’accès à tous ceux qui en ont besoin, contre 13 % qui estiment qu’il faut avant tout permettre aux laboratoires pharmaceutiques de pouvoir continuer à fixer librement les prix de leurs médicaments pour pouvoir financer l’innovation.

Le CISS n’est plus, l’UNAASS est née

Le LIEN a adhéré hier matin à l’UNAASS, Union des associations agréées du système de santé

http://www.leciss.org/espace-presse…

Communiqué de presse
Le 22 mars 2017

Avec la naissance de l’Union nationale des associations agréées
du système de santé, la démocratie en santé se renforce
L’assemblée générale constitutive de l’Union nationale des associations agréées du système de santé, association prévue par l’article 1er de la loi de modernisation de notre système de santé afin de renforcer la légitimité et la reconnaissance de la représentation des usagers, s’est tenue le 21 mars 2017.

Une Union de 73 associations agréées au niveau national
Les associations ayant à ce jour fait la démarche de rejoindre cette nouvelle Union en signant ses statuts, issus d’un travail participatif de coconstruction dans le cadre de la période de préfiguration coordonnée par Edouard Couty, sont au nombre de 73 (cf. liste en document joint).

Le Collectif Interassociatif Sur la Santé s’est lui fondu dans l’Union nationale des associations agréées du système de santé en en adoptant les statuts, cette évolution statutaire ayant fait l’objet d’un vote à l’unanimité en assemblée générale extraordinaire du CISS ce même 21 mars 2017.

L’adhésion à l’Union reste ouverte à toute association agréée au niveau national désireuse de rejoindre ce mouvement, et partageant sa charte de valeurs, pour renforcer la participation associative des représentants des usagers dans le cadre de la démocratie en santé. Les associations agréées régionalement ont quant à elles la possibilité de s’inscrire dans ce même mouvement en s’impliquant, dans les territoires où elles sont présentes, au niveau des délégations régionales (Unions régionales des associations agréées du système de santé). Ces délégations vont être progressivement mises en place, en fonction de la dynamique propre à chaque région, tout au long de l’année 2017.

Un bureau transitoire pour préparer l’élection du Conseil d’administration autour de 8 collèges
Un bureau transitoire de 13 membres a été désigné parmi les représentants des associations signataires particulièrement impliqués dans les travaux de préfiguration de l’Union (cf. composition en document joint).

Sa principale mission est de préparer l’élection du premier Conseil d’administration de l’Union en mettant en place toute la dynamique associative interne liée à la répartition des associations membres en 7 collèges associatifs, auquel vient s’ajouter 1 collège des délégations régionales. La volonté est ainsi d’assurer une juste répartition du nombre d’administrateurs en fonction des différentes familles associatives intervenant dans le vaste champ de la santé, tout en apportant une dimension territoriale à cette approche panoramique de l’action associative en santé.

Le Conseil d’administration devrait être installé par un vote en assemblée générale ordinaire d’ici la fin mai 2017, ce qui permettra de procéder alors à l’élection du bureau de l’Union et de son / sa président(e) afin qu’elle soit pleinement en ordre de bataille.

Contact :
Marc Paris : 01 40 56 94 42 / 06 18 13 66 95 / mparis@unaass.org
73 associations signataires des statuts de l’Union nationale des associations agréées du système de santé au 22 mars 2017
AAAVAM , ADMD, Advocacy France, AFA, AFC, AFD, AFDOC Nationale, AFM-Téléthon, AFSA, AFSEP, AFVD, AIDES, AFPric, AFDE, AFH, Alliance Maladies Rares, AFVS, Alcool Ecoute Joies et Santé, Alliance du Cœur, ANDAR, APF, ARGOS 2001, ARSLA, ASBH, Association Amis de la Santé, Association MARFANS, Autisme France, AVIAM, CADUS, CNAFAL, CNAO, Croix Bleue, CLCV, EFAPPE, Epilespie France, E3M, Familles de France, Familles Rurales, Fédération Alccol Assistance, FFAAIR, FFCM, Fibromyalgie France, Fibromyalgie SOS, FNAPSY, FNAIR, FNAR, FNA-TCA, FNATH, France Alzheimer, France Greffes Cœur Poumons, France Parkinson, France Psoriasis, Générations Mouvement, Impatients Chroniques et Associés, La CSF, Le LIEN, LNCC, Renaloo, Schizo Oui, Réseau D.E.S France, SOS Hépatites, Transhépate, UAFLMV, UFC Que Choisir, UFAL, UNAF, UNAFAM, UNAFTC, UNAPECLE, UNAPEI, Vaincre la Mucovicidose, Vie Libre, VMEH.

8 collèges dont sont issus les membres du Conseil d’administration :

  • 7 collèges des associations agréées au niveau national :

o Collège des associations dont l’objet est la défense des intérêts des personnes malades.

o Collège des associations donc l’objet est la défense des intérêts des personnes âgées et retraitées.

o Collège des associations dont l’objet est la défense des intérêts des personnes en situation de handicap.

o Collège des associations dont l’objet est la défense des intérêts des familles, dont l’Union nationale des associations familiales.

o Collège des associations dont l’objet est la défense des intérêts des consommateurs.

o Collège des associations dont l’objet est la défense des intérêts des personnes en situation de précarité.

o Collège des associations dont l’objet principal est la défense et la promotion de la qualité et de la sécurité de la prise en charge, ainsi que celles dont l’objet est la santé environnementale.

  • 1 collège des délégations régionales, les Unions régionales des associations agréées du système de santé.

Un bureau provisoire a été nommé, il sera présidé par Edouard Couty qui avait présidé et conduit la mission de mise en place de l’UNAASS
Nous le remercions vivement.

Sénat - Perturbateurs endocriniens et pouvoirs publics - 11 avril 2017

la commission des affaires européennes du Sénat organise un colloque
intitulé « les pouvoirs publics face aux perturbateurs endocriniens » le
mardi 11 avril de 14h à 18h.

Pour y assister, il suffit de vous inscrire sur le site du Sénat :
http://www.senat.fr/evenement/collo…

Articles précédents

Mots-clés